Conduire pour la première fois : les conseils pratiques

Tout le monde peut ressentir une légère appréhension lors de la toute première conduite. Vous vous trouvez seul au volant de votre voiture. Il vous faut contrôler votre véhicule et éviter d’avoir des accidents à tout prix. Ce serait dommage de perdre les précieux points dès le début…

Accepter l’inexpérience, mais garder confiance en soi

La première fois que vous prenez le volant, il est possible de se poser de nombreuses questions. Ne cherchez surtout pas à les repousser. Acceptez vos doutes, sans totalement broyer des idées. Il serait par exemple tout à fait normal de vous faire klaxonner pendant quelques jours. Puis, avec du recul, vous ressemblez aux autres automobilistes. Il n’y a pas de raison d’échouer là où tout le monde est passé. Par ailleurs, si vous avez bien suivi vos cours de conduite, tout devrait se dérouler comme prévu. Les codes de la route n’ont plus de secret pour vous puisque vous venez de réussir à l’examen du permis B. quoi qu’il en soit, ayez confiance en vous.

Souvenez-vous des théories apprises par le moniteur. Gardez les mains à 10 h 10. Regardez toujours devant vous. Avant de démarrer, assurez-vous que le levier de vitesse est dans la bonne position. Si vous avez la boîte manuelle, faites très attention à la balance entre l’embrayage et l’accélérateur. Serrez bien la pédale de gauche à chaque changement de rapport. N’oubliez surtout pas d’utiliser les clignotants. Respectez les signalisations, surtout ceux qui sont au sol. Par-dessus tout, faites preuve de courtoisie envers les autres usagers de la route. Les automobilistes comprennent rapidement que vous avez fraîchement obtenu votre permis de conduire. Ils vous traitent avec égard.

Devenir conducteur en prenant assidûment le volant

Vous deviendrez un as du volant en enchaînant les heures de conduites. Pour maîtriser votre voiture, il va falloir vous familiariser avec elle. Prenez conscience de son gabarit. Vous cultiverez d’excellents automatismes avec de la pratique. Par ailleurs, il serait plus judicieux de vous exposer à différentes situations. N’évitez surtout pas les endroits où vous aurez besoin de réaliser un créneau. Osez le démarrage en pente. Conduisez en ville, même si vous avez une bonne vieille boîte manuelle. Dites-vous que les automatiques sont pour les novices.

Les vrais automobilistes passent leur vitesse comme autrefois. Le site ZeBistro vous en dit davantage sur les voitures. Quoi qu’il en soit, il faudra varier les expériences. Après le tour du quartier, vous devriez commencer à rouler sur une route nationale. Après quelques semaines, pensez à pousser le champignon sur la voie rapide. Goûtez au plaisir du péage. Cependant, ce serait plus prudent d’habituer doucement votre organisme à la fatigue. Ne vous forcez pas pour garder tous vos réflexes. Une bonne cinquantaine de kilomètres serait parfaite les premiers jours. Allongez les distances progressivement. N’oubliez surtout pas de vous reposer lorsqu’il le faut. Les meilleurs pilotes de rallye ont une excellente hygiène de vie en commençant par un sommeil suffisant. Bannissez le café, l’alcool et tout ce qui pourrait altérer votre jugement pendant que vous prenez le volant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *