Voiture diesel : tout pourrait changer en 2018

Comme nous le savons, nous avons deux types de véhicules qui sont le diesel et l’essence. Dans le domaine commercial, les deux sont des concurrentes. D’après l’historique, le diesel était le véhicule le plus vendu toutes les années passées et atteint son pic en vente pendant l’année 2008. Cette année là, la voiture diesel a obtenu 80% des ventes en véhicules. Alors qu’en ce moment pour une première fois dans l’histoire du diesel, les ventes de véhicules essences prend sa victoire. La fédération belge de l’Automobile et du Cycle (FEBIAC) a annoncé que durant le mois de janvier jusqu’au mois de mai, il y avait plus de 7.423 véhicules essences vendus. En gros, ils ont vendu 254.899 véhicules, dont 131.161 roulaient à l’essence et 123.738 en diésel.

En 2018 ?

On sait que les véhicules diesel peut parcourir jusqu’à 30.000km par an et consomme moins que les véhicules en essences. Actuellement, on constate l’augmentation de voiture, mais aussi l’embouteillage. Cela résulte que les véhicules ne peuvent pas se déplacer comme il se doit. En effet, cette constatation entraine une diminution sur l’achat des véhicules diésel. Ces dernières années, on remarque aussi que toutes personnes qui achètent une nouvelle voiture aiment mieux la version essence que la version diesel. À la fin de l’année 2018, il n’y aura que les fanatiques de diesel qui rouleront sur des voitures diesel. Ce qui mentionne que le diesel aura une perte sur l’intérêt financier. Ainsi, le nombre d’automobiles en diesel et en essence sera les mêmes.

Taxe à la consommation inchangée

Il y a des éléments qui déterminent que le diesel est en chute actuellement et la version essence qui roulera sur route sera de même nombre que la version diesel. Durant l’année 2016-2017, le véhicule de version diésel augmente de 4% leur prix par rapport au véhicule à essence, c’est-à-dire, 2494 euros de plus pour les voitures familiales, et 2880 euros de plus pour ceux qui sont SUV et mono volumes. Nous constatons aussi que la différence du prix de carburant entre les deux n’est pas très étendue qui n’est juste qu’une différence de 7,5 centimes d’euros par litre. D’après notre bilan, 85% des voitures sont des voitures privées, 3% sont des usagers. On comprend que les voitures privées ne rouleront jamais plus de 30.000 km, tandis que les restes peuvent rouler plus de 30.000 km. Par conséquent, les voitures diesel seront baissées en termes de vente l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *